Depuis plus de 40 ans l’Ensemble Clément Janequin explore la polyphonie de la Renaissance et célèbre cette année le 500e anniversaire de la mort du grand Josquin Des Prés. Il y a trois cents ans paraissaient Les Lettres Persanes de Montesquieu, le Concert Impromptu fête ses 30 ans, Saint-Saëns est mort il y a 100 ans, Stravinsky il y a 50 ans et l’association Musiques Vivantes souffle cette année sa 44e bougie !

Cette accumulation de chiffres nous rappelle que le temps long est l’allié de la culture et de son épanouissement. Depuis 500 ans l’œuvre de Josquin Des Prés est restée dans les mémoires ; particulièrement mise en lumière depuis 50 ans, son écoute suscite la même admiration que celle qui nous saisit devant un tableau de Botticelli, né quelques années après son confrère musicien. Depuis 44 ans, la musique que nous vous proposons s’apprécie aussi dans des écrins qui ont façonné notre territoire. Le patrimoine du Bourbonnais est devenu depuis toutes ces années un fidèle partenaire des artistes que nous invitons. “La pierre collabore” dit Joseph Samson: c’est dans cette relation étroite entre musique et patrimoine que nous vous invitons pour cette nouvelle édition.

Alors faut-il rappeler ici notre festival annulé de l’année dernière, le sort réservé à la Culture depuis plus d’un an, les nombreuses interrogations que nous traversons et toute la tristesse de ces jours endeuillés ?

500, 100, 50 ans… la seule bougie qui compte est celle de nos retrouvailles et d’une musique vivante où l’art nous invite à replacer l’essentiel au cœur de l’impertinence du monde.